Samedi matins

Bien que je ne tienne pas à travailler le weekend, c’est agréable de passer samedi matin à l’atelier.  Ca sent plus le cuir et moins la colle.  Tout l’édifice est très tranquille à ce moment de la journée.  C’est le seul temps où je peux travailler en silence – pas de CBC, pas de musique.  J’ai un bon café en main et beaucoup de choses à faire aujourd’hui.  Samedi matin, je peux compmencer la journée à mon propre rythme.

Les trois quarts de cette année sont écoulés et je dois avouer que ça a été une année fantastique.  Des hauts et des bas, comme toujours, mais, tout compte fait,  une très bonne année.  Je crois que j’ai grandi cet an – je vois mon travail sous un autre angle et je cherche celui qui m’apporte de la joie.

Après avoir passé un mauvais quart d’heure en 2010, j’ai décidé de prendre les choses comme elles viennent et voir ce que ça donne.  Je n’avais pas de nouveaux spectacles en horizon ni la force de me donner une nouvelle direction.  J’ai choisi de tenir le coup et, en rétrospective, c’était une bonne décision.  C’est surprenant ce qui peut arriver quand on ne s’y attend pas.

Depuis neuf ou dix mois, j’ai eu de grands défis et des opporunités incroyables.  J’ai eu l’occasion de travailler sur des films de deux de mes réalisateurs favoris.  Et aussi pour deux de mes costumières absolument favorites.  Et j’ai rencontré des gens fantastique en chemin.  J’ai plus confiance en moi-même maintenant.  J’ai même refusé des choses (mais, avec du recul, je n’ai pas dit « non » assez souvent….)

C’est facile de perdre le fil quand on doit assumer trop de rôles (cordonnier, coordonnateur, propriétaire, etc etc etc).  Mais, un bon et tranquille samedi matin, café en main, c’est une occasion idéale de réflechir.  Et de mettre les choses en perspective.  Alors…où est cette liste de choses à faire…?

 

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *