Ne m’appelez jamais un « cobbler »

(Prelude:  J’ai trouvé cette traduction très difficile, parce que je ne connais pas les contextes historiques de la terminologie française.  Donc, j’ai décidé d’utiliser les noms anglais.  J’espère que c’est clair pour tout le monde…)

On me demande souvent, « Comment t’appelles-tu, dans un cadre professionnel? »

Normalement, je m’appelle un « Shoemaker » mais ceci n’est pas vraiment juste.  Oui, je fabrique des chaussures pour gagner ma vie, mais…….le travail implique beaucoup plus.  « Shoe Designer » ne me convient pas, non plus – quelqu’un d’autre souvent imagine les idées et je les réalise.  « Developer » douve l’impression de travailler à un ordinateur.  « Shoe engineer »?  Euh….non.

Personne ne dois jamais m’appeler un « cobbler. »  C’est ma bête noire stupide  Je ne suis pas un « cobbler. »

D’un point de vue historique, les « cobblers » étaient les gens qui travaillaient avec les chaussures, mais, en général, ils n’avaient pas le moyen d’acheter leur propre cuir.  Donc, ils défaisaient les chaussures immettables et ils utilisaient les morceaux – dans le style du bon docteur Frankenstein – pour créer une nouvelle « chose. »  Comme Robert di Niro dans le film infortuné de Kenneth Brannaugh, mais sans son charme.  D’où l’expression anglaise « cobbled together. »  Nous faisons beaucoup de choses dans mon atelier à n’importe quelle journée, mais nous ne « cobble » jamais.

Je sais ce que vous pensez – si, historiquement, il y avait un mot pour les gens qui « cobbled », naturellement il doit avoir un mot pour les gens qui fabriquaient les chaussures de A à Z.  Et oui, vous avez parfaitement raison. Et ce mot est « Cordwainer. »  Sans déc!  Et il y a une explication longue et détaillée des origines de ce mot et elle établit un rapport entre l’Espagne et le cuir cordovan.  Si vous êtes très intéressé, régardez-le à wikipedia.  Pour moi, le mot « Cordwainer » est trop prétentieux.  Oui, c’est vrai – c’est un bon mot pour utiliser dans un essayage ou à un parti.  Mais personellement, si je commençais à m’appeler un « Cordwainer, »  je serais obligé de venir à l’atelier habillé en pantoufles et un smoking, avec une pipe entre les lèvres et en marmonnent quelque chose d’un air hautain dans un accent chic.

Alors.  Appelez-moi ce que vous voulez.  Je toujours pensé que « Jitterbug Boy » sonnait bien.  Mais ne m’appelez jamais un « cobbler. »

(NOTE – J’ai juste relu cette poste et peut-être pensez-vous que je veux dire du mal des « cobblers. »  Ça ce n’est pas mon intention.  Je connais quelque cobblers talentueux et je les respecte beaucoup.  C’est seulement une affaire de nomenclature.  C’est comme si on appelait un homme politique un « être humain respectable. »  C’est simplement faux.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *